skip to Main Content

Travaux de la Commission sur l’Enseignement du droit en France et à l’étranger

L’enseignement du droit : quel(s )système(s,) quelle(s) méthode(s), quelle(s) discipline(s) ?

Mustapha Mekki, agrégé des Facultés de droit, Professeur à l’Université Paris XIII,  Directeur de l’Institut de recherches en droit des affaires (IRDA) coordonne depuis plusieurs mois cette grande étude comparée sur l’enseignement du droit en France et à l’étranger.

L’idée de ce projet est née des réformes et des projets en cours portant soit directement sur l’enseignement du droit, soit, plus largement, sur la réorganisation des universités.

Le projet d’étude est également motivé par le dialogue difficile qui existe actuellement entre les Grandes écoles (l’Ecole Polytechnique, l’ENA, l’Ecole des Ponts, etc…), les écoles de commerce, SciencesPo Paris, d’un côté, et les universités de l’autre . Les échanges sont assez virulents et se rapportent à une problématique qui relève tant de l’ordre du savoir – Qui mieux que les universitaires des facultés de droit peuvent former les juristes de demain ? – que de l’ordre du pouvoir – Qui assurera à l’avenir la formation des juristes et quel est l’avenir des Facultés de droit dont les moyens économiques sont largement inférieurs à ceux des écoles de commerce et de SciencesPo Paris ? – . La mutation de l’environnement se manifeste, en outre, par la faveur aujourd’hui accordée, dans le domaine scientifique, à la pluridisciplinarité et à la transdisciplinarité.

Enfin, l’évolution de l’environnement du système d’enseignement du droit est marquée par l’arrivée d’un « nouveau monde » : Internet et le support numérique . Penser l’enseignement du droit suppose d’y intégrer ce nouveau media qu’est le numérique qui, sans être, du moins pour l’instant, un substitut aux modes d’enseignement classiques, peut certainement devenir un complément très précieux.

L’objectif est d’éclairer le présent et l’avenir de l’enseignement du droit en France en observant les choix opérés à l’étranger, les motivations et les résultats.

Plusieurs commissions ont donc été mises en place en Amérique du Nord et du Sud, en Asie et en Europe. Chaque commission est composé d’un responsable, référent étranger, coordonant un groupe de réflexion. Chaque commission remettra un rapport d’une vingtaine de pages.

Consulter la composition de la Commission.

Back To Top
×Close search
Rechercher