Publications

5 février 2013

Constitution : rien ne bouge et tout change

CONSTITUTION: RIEN NE BOUGE ET TOUT CHANGE

La constitution a pour objet de régir une société politique, d’en exprimer les valeurs et d’organiser l’exercice du pouvoir. Rien ne bouge…et pourtant tout change. Si le champ du droit constitutionnel s’est considérablement élargi à l’ensemble du domaine social, l’ordre juridique national est confronté au développement d’autres ordres juridiques, notamment européens; derrière la permanence de l’idéal démocratique s’opère une transformation profonde de la légitimation et des conditions d’exercice du pouvoir: la vocation universaliste des droits fondamentaux est contrariée par le développement des communautarismes; la figure du juge prend une place essentielle dans l’architecture des pouvoirs…

Cet essai a pour objet de découvrir, derrière la permanence des concepts, les mutations profondes qui affectent l’ordre constitutionnel, qui n’est en fait que le catalyseur de l’identité d’une Nation, de son histoire, de son destin.

Retrouver du sens alors que le monde se réorganise, de manière encore incertaine, autour de nouveaux centres de pouvoir, de nouvelles façons de penser,de nouvelles organisations sociales, doit aussi être l’ambition de la réflexion constitutionnelle.