Expert

Hervé Pisani Avocat à la Cour, Freshfields Bruckhaus Deringer

Avocat à la Cour, Hervé dispose d’une solide expérience dans le domaine des fusions-acquisitions. Il a débuté sa carrière au sein du cabinet Gide Loyrette Nouel dont il est devenu associé en 1998. Il a rejoint le cabinet Darrois Villey en 2001.

Associé du cabinet Freshfields Bruckhaus Deringer depuis 2012, il est responsable de l’activité Corporate – Fusions et Acquisitions à Paris.

Ses domaines de compétence couvrent le droit des sociétés et le gouvernement d’entreprise, les fusions et acquisitions, le droit boursier, ainsi que le contentieux. Hervé intervient dans le cadre de nombreuses opérations de fusions-acquisitions et de privatisations.

Au cours des dernières années Hervé Pisani a notamment conseillé Etisalat dans le cadre de l’acquisition auprès de Vivendi de sa participation de 53% dans Maroc Telecom, ainsi que dans le cadre la cession de ses filiales africaines à Maroc Telecom au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Niger, en République Centre-africaine et au Togo, Icade, dans le cadre des différents contentieux liés à l’offre publique de 2,6 milliards d’euros sur Silic et à la fusion ultérieure entre les deux sociétés, Le Fonds Stratégique d’Investissement (aujourd’hui Bpifrance) dans le cadre de la restructuration de la SAUR, ainsi qu’à l’occasion d’une prise de participation dans Technicolor, General Motors lors de la conclusion de l’alliance stratégique avec PSA Peugeot Citroën et de l’acquisition d’une part minoritaire dans son capital social au sein de PSA Peugeot Citroën, puis de la renégociation de cette alliance et de la cession de la participation, Alstom lors de l’acquisition pour 4,1 milliards d’euros (en consortium avec Schneider Electric) de la branche transmission et distribution d’Areva, Gaz de France dans le cadre de sa fusion avec Suez d’une valeur de 100 milliards d’euros, Sacyr dans le cadre du contentieux boursier l’ayant opposé à Eiffage et de la vente ultérieure pour 8 milliards de sa participation dans Eiffage, Vivendi dans le cadre des contentieux aux Etats-Unis et en France relatifs à l’information financière diffusée au cours de la période 2000-2002.

Hervé Pisani est également enseignant à SciencesPo (Master Finance et Stratégie).

L'actualité de Hervé Pisani

  • 20 mars 2017

    Et le cauchemar devint réalité…

    Au terme d’une procédure minutieuse de sélection du nouveau directeur général d’une société française cotée à la Bourse de Paris, voici la lettre reçue, après promulgation de la loi Sapin 2 sur la transparence, la lutte contre la corruption et la modernisation de la vie économique, par Madame Thérèse Durand-Brown, dirigeante d’une division importante d’un groupe international, basé à Londres : « Chère Thérèse, Je suis ravi de vous confirmer que nous avons retenu votre candidature en qualité de directeur…

    Lire la suite

  • 13 avril 2015

    L’information privilégiée : quel sens ?

    L’actualité de la notion – essentielle pour les sociétés cotées – d’information privilégiée est dense. Le Conseil constitutionnel vient, dans l’affaire EADS, de censurer le droit français qui autorise une double poursuite pour les mêmes faits. La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a rendu le 11 mars 2015 une décision importante dans l’affaire Wendel. La question posée à la CJUE par la Cour de cassation était de savoir si la qualification d’information privilégiée, impliquant l’existence d’une information précise, non publique et…

    Lire la suite