Membre

Patrick Suet Secrétaire du Conseil d'administration de la Société Générale

Patrick Suet

Élève à l’Ecole nationale d’administration (Ena) (promotion Droits de l’Homme, 1979-81), il devient en 1986 Conseiller technique chargé des affaires fiscales d’Alain Juppé (ministre du Budget) et d’Edouard Balladur (ministre de l’Economie et des Finances). En 1995, il est nommé Directeur du cabinet du Premier Ministre Edouard Balladur.

Conseiller du président puis Directeur administratif d’Elf-Aquitaine, il est ensuite, de 2000 à 2009 le Secrétaire général adjoint, le Secrétaire général de 2009 à 2015 puis, depuis 2015 le Secrétaire du conseil d’administration de la Société Générale.

Président de la Société Générale Bank & Trust depuis 2009, il est également Président du comité fiscal (depuis 2001), du comité de conformité (depuis 2011) et de la lutte anti-blanchiment (depuis 2011) de la Fédération bancaire française (FBF).

L'actualité de Patrick Suet

  • Commission ad hoc Sécurité Juridique et Initiative Économique

    Depuis une vingtaine d’années, de très nombreux rapports publics, thèses, articles et travaux en tous genres dénoncent le climat d’insécurité juridique qui règne en France. Toutes les sources du droit sont concernées par ces maux qui semblent caractériser notre droit contemporain : inintelligibilité, frénésie normative, instabilité et imprévisibilité des solutions. Le diagnostic délivre l’image d’un système juridique qui ne maîtriserait plus le flot des règles qui le composent : c’est l’emballement normatif généralisé. En dépit d’initiatives nombreuses des pouvoirs publics,…

    Lire la suite

  • 9 juin 2015

    Rapport « Sécurité juridique et initiative économique »

    Depuis une vingtaine d’années, de très nombreux rapports publics, thèses, articles et travaux en tous genres dénoncent le climat d’insécurité juridique qui règne en France. Toutes les sources du droit sont concernées par ces maux qui semblent caractériser notre droit contemporain : inintelligibilité, frénésie normative, instabilité et imprévisibilité des solutions. Le diagnostic délivre l’image d’un système juridique qui ne maîtriserait plus le flot des règles qui le composent : c’est l’emballement normatif généralisé. En dépit d’initiatives nombreuses des pouvoirs publics,…

    Lire la suite