Expert

Jean-Claude Magendie Magistrat, Premier président honoraire de la Cour d'Appel de Paris

Jean-Claude Magendie

Fonctions juridictionnelles
2007 – 2010 : Premier Président de la Cour d’Appel de Paris
2000 – 2007 : Président du Tribunal de Grande Instance de Paris
1997 – 2000 : Président du Tribunal de Grande Instance de Créteil
1993 – 1997 : Président de chambre à la Cour d’Appel de Versailles
1989 – 1993 : Président de chambre à la Cour d’Appel de Rouen
1979 – 1989 : Conseiller référendaire à la Cour de Cassation
1975 – 1979 : Secrétaire général adjoint de la Première Présidence de la Cour de Cassation
1973 -1975 : Juge d’instruction au Tribunal de Grande Instance de Toulon
1970 -1973 : Auditeur de justice
Autres activités
Sept. 2010 : Membre de la Commission de réflexion pour la prévention des conflits d’intérêt dans la vie publique
Depuis juin 2010 : Membre du Conseil de surveillance du Groupe Lagardère
Depuis juin 2010 : Arbitre (arbitrages internes et internationaux)
2005 – 2010 : Président d’ACOJURIS (Agence de Coopération Juridique Internationale)
2004 – 2009 : Président du Comité d’orientation de l’EPPJP (Etablissement Public du Palais de Justice de Paris)
Principaux travaux et publications
« Les sept péchés capitaux de la justice française ». Ed. Léo Scheer. Mai 2012
Expertise, arbitrage et médiation : Clôture du colloque France-Amériques.Paris 29 mars 2011. Les Annonces de la Seine. Avril 2011
« A propos des conclusions de la commission de réflexion pour la prévention des conflits d’intérêts dans la vie publique ». Petites affiches, 2 février 2011, n° 23
« Loyauté, dialogue, célérité ». Mélanges en l’honneur de Serge Guinchard. Ed. Dalloz 2009, p. 331
« Le rôle du juge sur l’action sanctionnatrice de l’Autorité des marchés financiers ». Bulletin Joly Bourse. Supplément thématique sept.-oct. 2009, p. 421
“Célérité et qualité de la justice. La médiation : une autre voie”. Rapport issu du groupe de travail sur la médiation, octobre 2008, 100 pages dactylographiées
“Célérité et qualité de la justice devant la cour d’appel”. Rapport au Garde des sceaux, ministre de la justice, Documentation française, 2008, 85 pages
Entretien à propos du principe de concentration. JCP, La Semaine Juridique, édition générale n°41, 8 octobre 2008
« Éthique, justice et médecine ». Rencontres au Tribunal de Grande Instance de Paris, ouvrage collectif sous la direction d’Emmanuel Hirsch et de Jean-Claude Magendie, Éd. Vuibert, Paris, 2005
“La responsabilité des magistrats : contribution à une réflexion apaisée”. Ed. Dalloz, 2005, n° 3518, chroniques, p. 2414

L'actualité de Jean-Claude Magendie

  • Rapport sur la réforme des tribunaux de commerce par la Commission justice du club des juristes

    En plein cœur du débat sur la réforme des tribunaux de commerce, la Commission Justice du Club des juristes, présidée par Jean-Claude Magendie, publie son rapport « Pour une justice commerciale rénovée et réhabilitée ». Il formule 22 solutions pour réhabiliter et, plus largement, repenser la juridiction consulaire. Participants : Jean-Claude Magendie, Jean-Michel Darrois, Michel Dobkine, Bruno Dondero, Jean-Louis Mullenbach

    Lire la suite

  • Commission Justice

    Président : Jean-Claude Magendie, Premier président honoraire de la Cour d’appel de Paris. Programme : elle a pour objectif de travailler sur les causes et les conséquences de la rupture croissante de confiance entre les citoyens et la justice. Au cœur de ses enjeux : les moyens pour redonner confiance en son fonctionnement. Chaque année une thématique spécifique sera déclinée, le premier volet étant consacré au juge. Les travaux de cette commission aboutiront à des préconisations concrètes. Programme de travail :…

    Lire la suite

  • 4 octobre 2016

    Le projet de réforme sur « la justice du XXIe siècle » ou lorsque la montagne accouche d’une souris

    Tout a été dit sur l’état de décrépitude de notre justice ; ce constat fait l’objet d’un large consensus et le Garde des Sceaux lui-même, non sans quelque ingénuité, reconnaît avoir découvert une institution « sinistrée ». Cette triste réalité est d’autant plus problématique que le droit, dont la justice est l’instrument, s’impose comme un des outils majeurs de la régulation dans les sociétés post modernes. L’archaïsme de notre justice apparait plus choquant encore dans notre monde bouleversé par la…

    Lire la suite

  • 30 mai 2016

    Le législateur et la médiation : primum non nocere

    Que de persévérance dans un monde judiciaire dominé par le conservatisme, pour éviter que la médiation ne rejoigne le cimetière des espérances avortées et pour au contraire lui permettre de trouver sa place dans notre justice. Contre vents et marées la pratique a peu à peu imposé la médiation dans le paysage judiciaire ; ce développement s’est nourri d’une réflexion sur ce mode alternatif qui répond si bien aux besoins de notre monde moderne en quête de compromis et de…

    Lire la suite

  • 10 mars 2016

    Le rappeur, les femmes et le juge

    Il est essentiel dans une société démocratique d’assurer à chacun la liberté de s’exprimer. Ce régime de liberté reconnu tant par la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen que par la Convention européenne des droits de l’homme se trouve singulièrement renforcé dans le domaine de la création artistique, champ par excellence de l’imaginaire du créateur. Pour autant cette liberté n’est pas absolue ; comme tout droit elle est susceptible d’abus. C’est ainsi que la loi pénale réprime notamment…

    Lire la suite

  • 10 février 2014

    Réformer. Pour une justice commerciale rénovée et réhabilitée

    La réflexion de la Commission Justice du club des juristes sur les tribunaux de commerce partage une conviction : réformer. Conçue au XVIe siècle pour permettre aux marchands d’échapper « aux subtilités des lois et règlements », la justice commerciale est aujourd’hui confrontée à un droit complexe. On se souvient cependant que la réforme des tribunaux de commerce avait avorté en 2000 en raison de l’hostilité qu’elle avait suscitée chez les juges consulaires et dans les milieux économiques qui y…

    Lire la suite

  • 11 mars 2016

    Affaire Orelsan – Le point de vue de Jean-Claude Magendie dans le Huffington Post

    Le rappeur, les femmes et le juge   Il est essentiel dans une société démocratique d’assurer à chacun la liberté de s’exprimer. Ce régime de liberté reconnu tant par la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen que par la Convention européenne des droits de l’homme se trouve singulièrement renforcé dans le domaine de la création artistique, champ par excellence de l’imaginaire du créateur. Pour autant cette liberté n’est pas absolue ; comme tout droit elle est susceptible d’abus….

    Lire la suite