Expert

Haritini Matsopoulou Professeur à l'Université Paris Sud (Paris XI)

Haritini Matsopoulou

Haritini Matsopoulou est professeur de droit privé et de sciences criminelles à l’Université Paris-Sud, Faculté Jean Monnet. Elle est directrice de l’Institut d’Etudes Judiciaires et codirectrice du Master 2 Droit pénal et Pratique du droit pénal.

Elle a réalisé sa thèse, sous la direction du professeur B. Bouloc, sur « Les Enquêtes de Police ». Sa thèse a été honorée du prix André Isoré de la Chancellerie des Universités de Paris et d’une subvention de l’Université Paris I (Panthéon-Sorbonne). Par ailleurs, elle a été publiée par les éditions LGDJ en 1996, ouvrage qui a été couronné, par la suite, par l’Académie des sciences morales et politiques par le prix DUPIN AINE (triennal, destiné au meilleur ouvrage ou au meilleur écrit juridique).

Haritini Matsopoulou est auteur de l’ouvrage de Droit pénal et Procédure pénale, coécrit avec le professeur B. Bouloc et publié par les éditions Sirey.

Elle a, par ailleurs, rédigé, en collaboration avec le professeur J.-H. Robert, le Traité de Droit pénal des affaires, publié par les éditions PUF dans la collection Droit fondamental.

Elle est aussi à l’origine de très nombreuses publications dans des revues, ouvrages collectifs, encyclopédies, mélanges et dictionnaires juridiques ; en outre, elle a participé à de nombreux colloques pluridisciplinaires.

Haritini Matsopoulou est directrice scientifique de l’ouvrage Lamy Droit pénal des affaires, membre des comités de rédaction de la Revue de science criminelle et de droit pénal comparé (publiée par les éditions Dalloz) et de la Revue de droit pénal (publiée par les éditions LexisNexis).

Elle enseigne actuellement le droit pénal général et spécial (cours destinés aux étudiants de l’IEJ qui préparent les concours), la procédure pénale (L2 et Master 2 Droit pénal), le droit pénal des sociétés et des entreprises en difficulté (Master 2 Droit pénal), le droit pénal financier (Master 2 Juriste d’entreprise) et le droit pénal des affaires (Master 2 Droit privé).

L'actualité de Haritini Matsopoulou

  • Commission ad hoc Corruption internationale

    La création de cette Commission est le reflet d’une volonté affirmée, de la part du Club des Juristes, de participer à la réflexion juridique suscitée par l’actualité. Il ne s’agit pas de céder à un effet de mode plaçant la corruption internationale au centre de la vie politique et médiatique. Car les besoins dans ce domaine sont réels comme en attestent les récentes recommandations formulées par l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques à l’égard de la France auxquelles des…

    Lire la suite

  • 19 octobre 2015

    Prescription

    Les incidences des propositions tendant à réformer la prescription en matière pénale sur la délinquance d’affaires. La question de la prescription de l’action publique ne cesse de préoccuper les juridictions pénales et de donner lieu à certaines solutions jurisprudentielles contestables et difficilement compréhensibles. Il faut bien reconnaître que le domaine, qui subit le plus souvent les effets d’une telle jurisprudence, est celui du droit pénal des affaires. Ayant recours au critère de dissimulation ou au caractère clandestin de certaines infractions,…

    Lire la suite

  • 27 février 2015

    Délégation

    Les effets d’une délégation de pouvoirs valable Certains chefs d’entreprise prétendent aujourd’hui que le fait de consentir une délégation de pouvoirs ne suffirait pas à les exonérer de toute responsabilité pénale et que les juridictions répressives du fond auraient tendance à sanctionner, pour les mêmes faits, à la fois les chefs délégants et les salariés délégataires. Néanmoins, il est permis de s’interroger sur le bien-fondé de ces arguments. Tout d’abord, on doit rappeler que, dans le silence du nouveau Code…

    Lire la suite

  • 27 novembre 2014

    Dissimulation d’un meurtre et prescription

    La plus haute formation de la Cour de cassation vient de statuer, par un arrêt du 7 novembre 2014, sur la question de la prescription de l’action publique, dans une affaire très médiatisée concernant une mère soupçonnée d’avoir tué ses huit enfants à leur naissance, après avoir dissimulé ses grossesses successives à son entourage. Selon les circonstances de l’espèce, en juillet 2010, les cadavres des nouveau-nés avaient été découverts dans le jardin d’une maison appartenant à la famille de la…

    Lire la suite

  • 1 avril 2015

    Rapport « Du renforcement de la lutte contre la corruption transnationale »

    La répression pénale française de la corruption transnationale est aujourd’hui sévèrement critiquée par les institutions internationales, les organisations non gouvernementales et les professionnels. C’est ce contexte qui a conduit le Club des juristes à constituer une Commission ad hoc qui s’est donné comme objectif d’évaluer le dispositif répressif français de lutte contre la corruption transnationale et de formuler des propositions pour le renforcer. En ouvrant les marchés à la concurrence, la mondialisation a fait porter l’attention sur la corruption transnationale….

    Lire la suite