Membre

Frédéric Jenny Professeur à l'Essec

Frédéric Jenny

Frédéric Jenny est professeur à l’ESSEC.

Diplômes :

1977 : Doctorat d’Etat en Sciences Economiques, Université de Paris II

1975 : Ph.D in economics, Harvard University

1971 Master in economics, Harvard University

1966 Diplôme E.S.S.E.C.

Fonctions administratives et judiciaires

2004-2012 : Conseiller en Service Extraordinaire, Cour de Cassation

1993- 2004 : Vice Président, Conseil de la concurrence

1986-1993 : Rapporteur Général, Conseil de la concurrence

1984-1985 : Rapporteur Général, Commission de la concurrence

1978-1984 : Rapporteur, Commission de la concurrence

Fonctions Universitaires

Depuis 1972: Professeur d’économie, ESSEC Business School, Cergy, France

2014 : Global Professor of Antitrust, New York University Law School, New York , USA

2012 : David Tadmor Visiting Professor of Antitrust, Haifa University Law School, Israel

Depuis 2005 : Visiting Professor, University College London, United Kingdom

1991 : Visiting lecturer, University of Capetown, (Afrique du Sud)

1984 : Visiting Professor, Keio University (Tokyo, Japan)

1983 : Visiting Professor, Wuhan University (Chine)

1978 : Visiting Professor, Northwestern University (USA)

Autres Fonctions

Depuis April 2007 : Non Executive Director, Office of Fair Trading, United Kingdom

D’April 1997 à Décembre 2003 : Président, Groupe de Travail de l’OMC sur l’interaction entre la politique commerciale et la politique de concurrence

Depuis 1994: Président, Comité de la concurrence, OECD

De 2003 à 2007: Membre du « Conseil Scientifique de la Mission Recherche Droit et Justice », Ministère de la Justice

De Juin 1990 à Juin 1996: Membre du « Conseil Scientifique de l’Evaluation des Politiques Publiques »

1988-1990 : Président du Groupe de travail « Formation des prix et fonctionnement des marchés dans les économies des pays en transition » (Mission Stoleru, Secrétariat d’Etat au Plan)

1982-1986 : Membre du Conseil Scientifique de l’INSEE

 

L'actualité de Frédéric Jenny

  • Commission Concurrence

    Commission Concurrence Trente ans de mise en œuvre du droit de la concurrence en France Acquis et Perspectives En sanctionnant les pratiques anticoncurrentielles – ententes et abus de position dominante – et en instituant un contrôle des concentrations, l’ordonnance du 1er décembre 1986 relative à la liberté des prix et de la concurrence a instauré un nouveau régime de la régulation des activités économiques. L’objectif de la présente Commission est double : dresser un bilan et ouvrir des perspectives d’évolution….

    Lire la suite

  • Commission ad hoc Sécurité Juridique et Initiative Économique

    Depuis une vingtaine d’années, de très nombreux rapports publics, thèses, articles et travaux en tous genres dénoncent le climat d’insécurité juridique qui règne en France. Toutes les sources du droit sont concernées par ces maux qui semblent caractériser notre droit contemporain : inintelligibilité, frénésie normative, instabilité et imprévisibilité des solutions. Le diagnostic délivre l’image d’un système juridique qui ne maîtriserait plus le flot des règles qui le composent : c’est l’emballement normatif généralisé. En dépit d’initiatives nombreuses des pouvoirs publics,…

    Lire la suite

  • Commission Droit de la concurrence et participations minoritaires

    1. Le Club des juristes a constitué au printemps 2013 une commission sur le « Droit de la concurrence et les participations minoritaires » quelques semaines avant la publication par la Commission européenne (la « Commission« ) d’une consultation en anglais, portant sur de possibles modifications du Règlement Concentrations, dont son éventuelle application à certaines prises de participation minoritaire dite « non-contrôlante » (ou « structural links ») afin d’en contrôler les éventuels effets anticoncurrentiels. 2. Le lancement de cette consultation publique est à saluer dans la…

    Lire la suite

  • 5 janvier 2015

    Simplification des règles et recul du droit

    Si le projet de loi Macron vise à simplifier les règles « devenues insupportables » et à favoriser la concurrence, des simplifications excessives peuvent promouvoir l’insécurité juridique et menacer la concurrence. L’article 20 du projet autorise l’Autorité de la concurrence à revenir sur des concentrations ou à enjoindre des cessions d’actifs aux distributeurs ayant une position dominante dans une zone de chalandise sur le fondement des « préoccupations de concurrence » qu’elle aurait « du fait de prix ou de marges élevés, que l’entreprise…

    Lire la suite

  • 15 septembre 2014

    Livre numérique : contes et mécomptes

    Les tensions entre Amazon et Hachette sur le livre numérique ne sont pas exemptes de confusions intellectuelles, de négociations douteuses, d’interventions maladroites et d’embarras des autorités de concurrence. Concernant tout d’abord le prix du livre numérique, Hachette préconise qu’il soit substantiel et différencié alors qu’Amazon souhaite un prix faible et uniforme. Le groupe américain soutient que si le prix du livre digital baissait de US$ 14,99 à US$ 9,99 aux Etats-Unis, ses ventes augmenteraient de 74%. En réalité, les éditeurs…

    Lire la suite

  • 6 décembre 2016

    Appel à contribution de la Commission Concurrence

    À l’occasion du 30ème anniversaire de la publication de l’ordonnance du 1er décembre 1986 relative à la liberté des prix et de la concurrence, le Club des juristes a souhaité ouvrir une réflexion sur l’adéquation au contexte politique, économique, juridique et social actuel des principes et règles que contient ce texte fondateur du droit de la concurrence en France, tels qu’ils ont été modifiés et qu’ils sont désormais compris dans le code de commerce. Il s’agit donc d’examiner si, et…

    Lire la suite

  • 31 mai 2016

    Lancement des travaux de la Commission Concurrence, présidée par Guy Canivet et Frédéric Jenny

    Commission Concurrence Trente ans de mise en œuvre du droit de la concurrence en France Acquis et Perspectives En sanctionnant les pratiques anticoncurrentielles – ententes et abus de position dominante – et en instituant un contrôle des concentrations, l’ordonnance du 1er décembre 1986 relative à la liberté des prix et de la concurrence a instauré un nouveau régime de la régulation des activités économiques. L’objectif de la présente Commission est double : dresser un bilan et ouvrir des perspectives d’évolution….

    Lire la suite